Around John Locke in a Day

by Guillaume Maupin

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

1.
01:42
2.
3.
02:39
4.
02:57
5.
6.
01:41
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.

about

Histoire du projet:

En 2009, je participais aux 24 h de la Bande Dessinée en écrivant 7 chansons. Tout en écoutant l'émission de Grandpapier sur Radio Campus, ce qui me permettait de réagir à ce qui se disait, et de m'inspirer aussi des interviews des auteurs etc..., je me suis donné plusieurs autres contraintes dont celle d'avoir toujours un lien avec Boris Vian...

En 2011, je décidais de tenter 24 chansons en 24h, la radio allumée en permanence. Dans ma pratique musicale usuelle, j'ai souvent recours à la reprise, ayant à cœur d'être un passeur, donc un interprète. Ou plutôt l'inverse. Soit. Interprète donc, d'un répertoire commun où l'on peut puiser à tout moment, et donc proposer une musique sans virtuosité ni pose "cool", les deux variantes habituelles ayant souvent cours dans la musique populaire récente. Y a plus de saisons...

Avec ça en tête, j'étais prêt à affronter la contrainte de cette année : j'allais composer, improviser des chansons seul ou à plusieurs, mais aussi interpréter des chansons en lien avec le thème et en détourner d'autres.

J'avais deux acolytes (Valentin Portron et Cyril Gay), l'un musicien, l'autre non, par hasard chez moi ce week end là !

Par chance, la contrainte était un texte de Locke, une contrainte littéraire plutôt bien adaptée à l'exercice de la chanson. Autre élément: tout est fait en une prise, en une piste, la plupart du temps sans répétition.

Voici donc 13 de ces morceaux:

John Locke Story: J'ai repris mon manuel de Philo du Bac, et j' ai chanté la biographie du sieur Locke sur la mélodie de « Rossignolet du bois joli » que je tiens de mon collègue du groupe Tartine de Clous, Geoffroy Dudouit, qui la tient d'Evelyne Girardon. Récemment, Tartine de Clous en a fait un arrangement à trois voix. Je la chante souvent en concert et la trouve parfaite pour l'improvisation. Lonely Kid Quentin et moi nous livrons à un « battle » sur cette mélodie dans « Water Music » film collectif réalisé avec aussi Valentin et Cyril trois mois après ces 24h. Enregistrée plutôt en fin de nuit et présentant le personnage principal, cette chanson trouve logiquement sa place au début de ce disque.

La Table Rase: Enregistrée aussi vers la fin, j'improvise en lisant un texte de mon manuel de Philo sur le concept éponyme de Locke. Il fait écho à « La contrainte » qui clôture ce disque. J'utilise une guitare classique ¾, totalement inaccordable dont j'aime beaucoup le son.

Martine: C'est la chanson qui m'est venue sans réfléchir. J'y imite les chanteurs français engagés des années 70. Sans dénoncer personne je pensais notamment à Kirjuhel, chanteur breton dont le style ampoulé à quelque peu vieilli. Mais bon, le morceau est peuplé d'autres fantômes. Sur scène, je remplace « cours de math » par « cours de Sciences Nat ». Merci Patrice !

John Dub: La musique est un ready made puisque je chante, accompagné de Valentin et Cyril, sur « Speak easy », morceau Dub que l'on trouve sur la compile « Channel one 1974-1979» édité par Pressure Sound. A notre façon, très bouffonne, nous perpétuons la pratique qui consiste à réutiliser un arrangement dub. Du folklore on vous dit !

Les Paradigmes: Improvisation totale et sans filet sur une mise en perspective de John Locke dans l'histoire de la philosphie. Il est tard, les voix sont fatiguées, mais la concentration est là, en témoigne la performance louable de Cyril et Valentin.

Tabula Rasa: Valentin empoigne le bouzouki et un slide. Nous improvisons pour le premier de trois instrumentaux dont deux sont présents sur ce disque.

Pretty Boy Floyd: le texte de la contrainte évoque les hors-la-loi. Plusieurs dessinateurs se sont d'ailleurs approprié cet aspect lors des 24h. J'ai décidé d'en faire le lien principal de reprises pour ce projet. J'aime l'idée d'un répertoire dans lequel on va puiser pour illustrer un thème. Cette belle chanson de Woody Guthrie me semblait parfaite. C'était aussi l'assurance d'avoir au moins un morceau bien foutu...


Locke in Space: Thomas Giry dans son Tsegorium, se lançait lui dans une autre folie: improviser pendant 24h ! Plusieurs de ses connaissances viennent sporadiquement l'assister,chacun joue avec un casque audio sur les oreilles. Ici, j'écoute la musique diffusée en live sur Radio Panik et improvise dessus sans savoir où les musiciens me mènent.
J'avais en tête, sans vraiment voir le lien, la musique de Spaceways, mon groupe préféré du Bristol 90's. C'est ce qui donne le ton du morceau. La chute coupe sec, vu qu'il fallait bien s'arrêter à un moment ou à un autre et avant que ce ne soit trop long. Ça tombe bien, c'est aussi la fin de la Face A.

Antonio das Mortes: Célèbre tueur de hors la loi brésiliens (Cangaceiro) sorti de l'imagination du cinéaste Glauber Rocha. La chanson originale est interprétée par Sergio Ricardo.
C'est aussi un clin d'oeil à Philippe Delvosalle, présent au micro de Grandpapier pendant ces 24h, qui m'a fait découvrir ce superbe film.

Tabula Rasa II: seconde improvisation avec Valentin, ici à la guitare électrique à pile.

Idées Inées: Avec Cyril et Valentin, une tentative de punk africain empiriste.

John Locke Groove: Il est très tard et je tente de tirer parti de l'état de ma voix pour chanter un peu de country. John devient un ouvrier alcoolique enfermé dans ses problèmes. Le jeu de mots fait référence à la séquence sur les Lockgrooves proposé par David Menessier et Philippe Delvosalle l'année précédente pendant les 24h.

La Contrainte: Premier morceau enregistré. Voix et bouzouki pour une lecture complète et en une prise de la contrainte de l'exercice. Un pastiche potache de l'Incredible String Band en français.


Comme vous le voyez, Jérôme Puigros-Puigener s'est fendu d'une superbe pochette pour l'occasion, qu'il en soit remercié ! Et allez donc voir son blog iwanthabeas.over-blog.org

Pour que l'objet redevienne collectif, nous avons décidé de laisser une case libre, afin que des dessinateurs participant aux 24h BD, ainsi que ceux de Supercagouille puissent intervenir. Nul doute que d'autres, venant de différents horizons, interviendrons aussi sur cette pochette, faisant de celle que vous avez en main, un objet unique.

John Heron, qui a masterisé ce disque dans son URHQ mastering Studio est aussi un musicien remarquable proposant une musique stimulante et enchanteresse: u-river.bandcamp.com

L'Employé du Moi et Matamore co-produisent ce disque, je remercie Philippe d'un côté et Maxime de l'autre pour leur enthousiasme et leur confiance.

Enfin, un énorme merci aux cagouillards, les supers et les autres...

credits

released November 17, 2012

I got by with a little help from those friends:
Cyril Gay et Valentin Portron: voix sur 4, 5 et 11
Valentin Portron: bouzouki et guitare sur 6 et 10
le Tsegorium House Band: accompagnateur involontaire sur 8.
Jérôme Puigros-Puigener: maquette et dessins
John Heron: mastering

Sorti en vinyl (300ex) en 2012
co-production Saintonge Records (STR,002) Matamore (MTM 20)et l'Employé du Moi.

license

tags

If you like Guillaume Maupin, you may also like: